La SNE Albanie

DSC_0489.JPG
 

La SNE a été créée en 2013 en Albanie, en réponse à de nombreux problèmes cruciaux et urgents en matière de gouvernance foncière, causés principalement par des difficultés à opérer la transition du communisme. Il s'agissait : i) d'atteindre des améliorations dans les droits de propriété des terres pastorales, forestières et agricoles ; ii) de faire des progrès concernant le processus de transfert des terres forestières et pastorales ; iii) de renforcer le rôle et les capacités des associations d'utilisateurs de la forêt et des pâturages ainsi que l'implication des femmes dans les processus de prise de décisions.

En 2016, une nouvelle politique gouvernementale a transféré la gestion des forêts et des pâturages aux municipalités locales pour la première fois. Cette décision a pris les autorités locales par surprise et les a obligées à prendre le contrôle de ressources naturelles importantes alors qu'elles n'avaient ni les capacités ni les connaissances pour le faire. Les besoins des municipalités comme des utilisateurs des terres sont devenus des préoccupations majeures pour les parties prenantes de la SNE.

« Pour nous, il était important de souligner les difficultés que les municipalités doivent désormais affronter pour gérer les terres forestières, à cause de la réforme territoriale, explique Albora Kacani de la Fédération nationale des forêts et des pâturages communaux (NFCFPA). Dans ces municipalités, il se trouvait également des utilisateurs de la forêt qui voulaient parvenir à des accords avec les municipalités pour l'utilisation des forêts. » Les droits d'utilisation et de propriété sont extrêmement importants pour les communautés locales car la forêt et ses produits sont la base de leur subsistance. La SNE a donc été particulièrement impliquée dans ce processus, en apportant des conseils techniques aux municipalités nouvellement chargées de la gestion des terres forestières mais sans les ressources ni le savoir-faire nécessaires pour endosser ce rôle.

La plate-forme est actuellement guidée par un Comité de coordination et de consultation (CCC), qui rassemble toutes les parties prenantes de la SNE (parlementaires, ministère de l'Envirionnement, l'Agence suédoise de coopération internationale au développement (Sida), la Banque mondiale, des municipalités, NFCFPA, etc.) à l'occasion de réunions régulières officielles et non officielles, de visites sur le terrain et de consultations. La légitimité du CCC est démontrée par le fait que, actuellement, il inclut des représentants du parlement national qui font partie d'un groupe de travail en train de rédiger une nouvelle loi forestière pour le parlement. Selon Albora Kacani : « Avec les autres parties prenantes, la SNE nous a vraiment donné davantage de crédibilité et de reconnaissance. Récemment, un représentant du parlement, qui fait également partie du CCC, nous a directement demandé de commenter une évaluation initiale de la nouvelle loi forestière. Cela représente une avancée importante pour nous car cela montre que le gouvernement nous prend au sérieux et apprécie notre participation ».

Les membres de la SNE Albanie comprennent également des parties prenantes internationales ainsi que des acteurs nationaux. Drita Dade représente la Banque mondiale au CCC : « Le Comité est un lieu important permettant de se réunir et de discuter avec les autres parties prenantes. Le fait qu'il y ait tellement de parties prenantes différentes augmente considérablement sa force et sa crédibilité ».

La SNE a également œuvré à sensibiliser aux droits fonciers des femmes au sein des associations d'utilisateurs de la forêt, comme l'explique Albora Kacani : « Avec la campagne "I decide as well" (Je décide aussi), nous avons montré aux femmes comment elles pouvaient faire partie des structures de prise de décisions qui ont une influence directe sur leurs moyens de subsistance. Sur les 120 associations d'utilisateurs de la forêt, 240 nomment désormais des femmes dans leurs comités de direction. Il s'agissait de l'un des critères d'admissibilité au financement de donateurs majeurs comme Sida et la Banque mondiale. Cette année, la SNE permettra de surveiller cette avancée afin de s'assurer que cette participation est réellement mise en œuvre de façon inclusive, et non seulement pour des raisons d'admissibilité au financement ».

La SNE Albanie est reliée aux engagements suivants de l'ILC : 1, 4, 6 et 7.

Réalisations

Les programmes

  • La SNE a attiré l'attention du gouvernement sur des questions urgentes liées aux forêts.

  • La SNE a contribué à recueillir des commentaires sur la politique au niveau local afin de les intégrer aux discussions de niveau national.

  • Les relations entre les parties prenantes se sont considérablement améliorées grâce à leur participation à la SNE.

Les pratiques

  • La SNE a sensibilisé les femmes et les coopératives de femmes aux droits fonciers et forestiers et a encouragé leur participation aux processus de prise de décisions dans les associations d'utilisateurs de la forêt.

  • La SNE a fait la promotion des bonnes pratiques d'utilisation traditionnelle et de protection des forêts par les communautés locales au niveau local, national et régional (dans les Balkans).

  • Grâce aux activités de la SNE, les associations d'utilisateurs des forêts et des pâturages ainsi que le personnel municipal ont pu acquérir des compétences de cartographie et de planification participatives reposant sur les technologies SIG (systèmes d'information géographique) et GPS, renforçant leur capacité à gérer les ressources naturelles plus stratégiquement.

  • La SNE a abouti à la création d'un plan annuel pour les forêts et les ressources naturelles, qui a été approuvé par le conseil municipal d'un site pilote.

  • La SNE a influencé la mise en œuvre de réformes territoriales et administratives liées aux ressources forestières et naturelles pour s'assurer qu'elles sont centrées sur les personnes.

Policies

  • The NES has contributed to collecting inputs on policy at the local level in order to bring these to national-level discussions.

  • Relations between stakeholders have been significantly improved through engagement in the NES.

  • The NES has resulted in an annual plan for forests and natural resources, which has been approved by the municipality council in a pilot site.

  • The NES has influenced the implementation of territorial and administrative reforms related to forest and natural resources to ensure that people are put at their centre.

ResSources