6.locally managed ecosystems.png

engagement 6

Benin 2009 308.jpg
 

Des écosystèmes gérés localement

Favoriser le rôle des utilisateurs locaux des terres dans la gestion des territoires et des écosystèmes, en reconnaissant que le développement durable et la bonne gestion des écosystèmes sont mieux réalisés par une prise de décision et une gestion participative au niveau territorial, en donnant aux utilisateurs locaux des terres et à leurs communautés l'autorité, les moyens et les incitations nécessaires pour s'acquitter de cette responsabilité.

La Plateforme des régions semi-arides d'Amérique latine (Plataforma Semiáridos América Latina) est une initiative multi-pays visant à résoudre les problèmes auxquels sont confrontées les communautés autochtones et rurales dans les régions semi-arides d'Amérique latine en matière d'accès et de gestion des terres, de l'eau et d'autres ressources naturelles.

"L'initiative est née en 2013 d'un échange de connaissances entre des organisations du Brésil et de la région du Chaco, au cours duquel les similitudes entre les deux régions ont été reconnues ", explique Gabriel Seghezzo de FUNDAPAZ, membre de Plataforma Semiáridos. "Nous avons commencé à voir que la situation commune à ces régions n'était pas seulement un climat similaire, mais qu'elles avaient aussi une similarité de cultures, de biodiversité et les mêmes problèmes liés à l'accès à l'eau, et qu'elles étaient toutes peuplées de populations très marginalisées. Nous avons réalisé qu'avec ces similitudes, il y existait aussi des solutions communes à nos problèmes communs".

En Asie, une Initiative basée sur l'engagement (CBI) sur les écosystèmes gérés localement a été lancée en 2017 pour renforcer la sécurité foncière et les capacités des communautés à gérer efficacement les écosystèmes écosensibles en documentant, reproduisant et préconisant des politiques et des programmes fonciers centrés sur les personnes. En 2018, l'initiative, dirigée par le Rural Development Fund (RDF) et la Xavier Science Foundation (XSF), a documenté les diverses expériences des membres de l'ILC dans la région ; leurs conclusions seront présentées au Forum foncier mondial de 2018.


Spotlight on ILC Members: L'Initiative "Semiáridos" en Amérique latine et dans les Caraïbes

La plate-forme se concentre sur trois régions principales : le Chaco tri-national, couvrant des parties de l'Argentine, de la Bolivie et du Paraguay ; la région Nord-Est du Brésil ; et le Corridor sec de l'Amérique centrale, couvrant le Honduras, le Guatemala, le Nicaragua et le Salvador. Il existe d'autres régions semi-arides plus petites, comme celle du Venezuela, qui fait également partie de la Plate-forme Semiáridos..

La plate-forme compte aujourd'hui 26 membres de 10 pays, couvrant 160 millions d'hectares de terre et 53 millions de personnes qui y vivent. Le document fondateur signé par ses membres stipule que : "Le développement et la gestion des terres devraient être soutenus par le dialogue interculturel; la construction participative des politiques publiques; l’importance accordée au potentiel environnemental, économique et social de la région au lieu de la focalisation sur ses limites; l'accès équitable à la terre et à l'eau; et la reconnaissance du rôle important des organisations de la société civile [OSC] - en particulier celles des peuples autochtones, des paysans, des femmes et des jeunes - et de leur interaction avec l'Etat."

Comme le précise Gabriel Seghezzo : "Les zones semi-arides d'Amérique latine abritent la plus importante population de communautés agricoles autochtones de la région, qui sont également confrontées aux plus grands défis en matière d'accès à l'eau et aux niveaux de pauvreté les plus élevés". Grâce à la mobilisation sociale, Plataforma Semiáridos espère peser sur les changements dans les politiques publiques qui permettront l'accès, l'utilisation et la gestion de la terre, des territoires, de l'eau et d'autres ressources. Les objectifs de la plate-forme sont que, d'ici 2010, les peuples autochtones et les communautés paysannes soient reconnus dans le cadre constitutionnel de chaque pays et disposent d'une eau de qualité suffisante pour garantir la production, ainsi que la durabilité sociale et environnementale et des programmes de production durable avec des technologies appropriées qui remplissent les conditions requises pour une occupation effective de la terre.

Selon Gabriel Seghezzo : " Il y a beaucoup d'OSC représentant les communautés indigènes et paysannes dans les régions semi-arides, chacune ayant des décennies d'expérience et de connaissances. Nous avons donc ici un important capital social qui peut désormais être regroupé par le biais de la plate-forme Semiáridos afin de partager les connaissances et les pratiques utiles à l'action politique aux niveaux national et régional". Grâce au partage des connaissances et aux échanges mutuels de renforcement des capacités entre les organisations membres, la Plataforma Semiáridos a développé et partagé un ensemble de bonnes pratiques et développe un espace de dialogue entre les États et la société civile afin de traiter les problèmes auxquels sont confrontés les habitants des régions semi-arides

Savoir plus: http://www.semiaridos.org