Promouvoir une gouvernance foncière centrée sur les personnes par le biais de plates-formes mondiales et régionales: Initiatives fondées sur les engagements

Dans le cadre de la Stratégie 2016-2021, les initiatives fondées sur les engagements (CBI) et les stratégies nationales d'engagement (SNE) sont les deux principaux moyens de soutenir et favoriser la collaboration des membres. Alors que les SNE se concentrent sur un seul pays, les CBI sont des mécanismes mondiaux et régionaux par le biais desquels les membres de l’ILC s'engagent les uns vis-à-vis des autres pour faire progresser le changement au niveau des pays, en développant des partenariats et des stratégies communes sur un ou plusieurs des 10 engagements de l’ILC. Ces initiatives impliquent des membres de tous les pays et complètent et relient les plates-formes NES existantes.

Les CBI sont des initiatives à la demande qui rassemblent des membres ayant un intérêt thématique commun. Elles sont généralement axées sur l’apprentissage mutuel entre les membres (coopération Sud-Sud) et se complètent mutuellement, tout en influençant conjointement les politiques publiques. Au cours des trois dernières années, les membres de l’ILC ont lancé et consolidé 38 CBI, dont 10 au niveau mondial, 10 en Afrique, neuf en Asie et neuf en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Comme les stratégies NES, les CBI ont augmenté en nombre et en robustesse et sont de plus en plus reconnus par la communauté foncière aux niveaux national et international. Les CBI renforcent les initiatives SNE en fournissant une expertise et des outils supplémentaires aux plates-formes multipartites dans de nombreux pays. Un exemple est la formation "Community Land Protection Learning Initiative" dirigée par Namati, qui travaille avec les membres de l'ILC engagés dans cinq stratégies NES (ECOLEX en Equateur, TNRF en Tanzanie, JKPP en Indonésie, CBI au Pérou et COMAID au Cameroun). Un autre est le soutien apporté par l’initiative Land Matrix à la création d'observatoires nationaux en rapport avec des plates-formes NES dans les mêmes pays.

Les CBI sont devenus un moyen important de mettre en œuvre la stratégie de l'ILC et ont été bien accueillis par les membres, en partie à cause de leur capacité à interconnecter des acteurs au-delà de leurs propres réseaux nationaux ou régionaux et à leur pouvoir de mobilisation des membres pour partager et utiliser leurs connaissances afin d'améliorer les pratiques et d'influencer les programmes et ordres du jour des politiques publiques.

L’ILC offre aux organisations de base de paysans, de femmes, de jeunes et de communautés autochtones l’occasion et les instruments nécessaires pour défendre les droits à la terre et promouvoir une gestion responsable et durable des ressources naturelles.
— Membre de l’ILC, Enquête Keystone

Résultats notables obtenus par les CBI

CBI 3 : Changements dans les politiques : MARAG, membre de l'ILC en Inde, qui a dirigé l'initiative Rangelands (Terres de Parcours) en Asie, a apporté son soutien aux villageois de la réserve naturelle de Rampara afin de bloquer la création d'une « zone éco-sensible » qui les aurait exclus de leur territoire.

CBI 4 : Connecter : L'initiative « Mujer Rural y Derecho a la Tierra » (Femmes rurales et droits fonciers) en Amérique latine et dans les Caraïbes, avec le CINEP comme point focal, a mis en place un réseau de 23 mouvements de femmes et lancé un processus régional fondé sur des données probantes provenant de 11 pays.

CBI 4 : Changements dans les ordre du jour : L'initiative Kilimandjaro dirigée par les membres de l’ILC a contribué à la naissance d'un mouvement qui a convaincu l'Union africaine d'adopter la Charte panafricaine des droits fonciers des femmes.

CBI 5 : Apprentissage entre pairs : CADPI et FIMI ont contribué à rendre les femmes plus visibles dans les communautés autochtones du Nicaragua et du Mexique, notamment en produisant une cartographie sexospécifique du territoire de Zapotalito à Oaxaca, au Mexique.

CBI 6 : Accès à l'eau : FUNDAPAZ dirige la Plate-forme Semiáridos dans la région ALC, et les membres de l'ILC ont convenu d'un partenariat avec les gouvernements argentin et bolivien pour construire de nouvelles citernes d'eau afin de remplacer les infrastructures négligées. Dans les zones arides, la sécurisation de l'accès à la terre et à l'eau contribue à réduire la migration et la mortalité.


ILC-5-1.jpg

CBI 4 Réalisations

Égalité des droits fonciers pour les femmes.


DSCN2987.jpeg

CBI 5 Réalisations

Sécuriser les droits territoriaux pour les peuple autochtones.